RETOUR SUR: JAGAS, une junior association qui fait bouger les lignes avec son projet autour des jardins

Une vingtaine de jeunes, structurés en junior association, participe activement à la vie de leur quartier à Périgueux. Les Jagas (Jeunes Adolescents du Gour de l’Arche Solidaires) avec un jeu de mot qui parle pour eux, font bouger les lignes et propose des actions innovantes, citoyennes et solidaires. Le tout, en lien avec le développement durable.

En 2016, ils ont mis en place un projet autour des jardins. Ce dernier avait pour but d’apporter un soutien auprès des habitants de la zone pavillonnaire qui réside au quartier du Gour de l’Arche et qui ne peuvent plus jardiner seul, ramasser les fruits de leurs arbres, tailler leurs haies. Ce projet a été filmé de long en large par les jeunes, accompagnés par Dido de la Luciole Numérique, le centre social l’Arche et l’Université Populaire en Périgord. et présenté par les jeunes aux habitants le jeudi 6 avril dernier au centre social l’Arche de Périgueux.

« Faire ensemble, entre générations »

Un film qui montre les embûches rencontrés tout au long de cette aventure, la courroie de la tondeuse qui saute par exemple et qui donne à voir par la même occasion des jeunes débrouillards et inventifs, qui se rendent compte au fur et à mesure du film qu’ils sont capables de faire des choses individuellement, mais aussi collectivement. On y entend aussi la joie de travailler ensemble, entre générations : « Je suis là pour vous garder comme ami, et j’espère pour longtemps » (Claude, retraité, bénévoles JAGAS).

« Apprendre et aider en retour »

Quelques questions-réponses issus du film :

JAGAS : Ça vous fait plaisir d’avoir des jeunes qui viennent vous aider ?

Habitant, retraité : « Je m’en plains pas ! (Ironie) Vous êtes jeunes, il y a à apprendre, et nous à transmettre. C’est une belle surprise de voir que cette association existe ».

JAGAS : Est-ce que vous connaissez des jeunes qui sont ici aujourd’hui ?

Simone, retraité, habitante du quartier depuis 1955 : Non absolument pas. Je ne les ai jamais vus alors qu’on habite le même quartier. C’est dommage car on a besoin d’eux. Cela fait plus de dix ans que je ne m’étais pas occupé du jardin.

 

Quelques témoignages issus du temps d’échanges qui a suivi le film :

Madame Da Costa, habitante du quartier depuis 2005 : « Cette initiative, c’est super. Ca mélange les jeunes des bâtiments HLM avec les plus vieux de la zone résidentielle. Ca provoque les échanges. Ça crée des liens. On a beaucoup de choses à partager, j’en suis persuadé. »

Aïnati, membre de JAGAS : « Avant, je ne faisais presque rien de mes journées. Aujourd’hui,  j’ai changé, grâce à l’association. Ça permet de s’ouvrir aux autres, de regarder les gens proches de nous».

A noter que le film réalisé par les jeunes n’est pour le moment pas disponible sur internet. Pour patienter, voici un documentaire, toujours par les JAGAS, sur une autre de leurs actions…

La soirée de présentation s’est conclue avec un moment convivial organisé, là aussi, par les jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal