RETOUR SUR : LES DEUX RENCONTRES DÉPARTEMENTALES (02 & 03 Nov. 2017) – Construire avec les Jeunes en Dordogne !

Depuis 2013, la Fédération des Centres Sociaux du Périgord anime une démarche partagée avec les acteurs du territoire pour faire reconnaître l’intérêt de la contribution des jeunes à la construction de leur environnement et d’un avenir partagé. 

Construire avec les jeunes?

Cette année, au travers d’un temps fort décomposé en 2 journées, sur les territoires, à Bourdeilles et Périgueux, le cap était toujours le même : valoriser l’expression des jeunes, reconnaître leurs potentiels, montrer le foisonnement de leurs initiatives et donner envie aux décideurs de construire à leurs côtés.

Si l’enjeu du dialogue entre jeunes, élus et décideurs semble partagé, le « comment faire ? » reste une question à part entière ! 

 “Comment associer les jeunes? ” était justement la question clef de ce nouvel épisode de la démarche Construire avec les Jeunes en Dordogne.

A Bourdeilles, le 02 novembre, les échanges étaient centralisés autour de plusieurs tables rondes associant jeunes, élus, et décideurs. En débat: les projets menés sur les territoires changent-ils le regard sur la jeunesse? ou encore, quelles formes sont à expérimenter pour associer concrètement les jeunes sur les territoires? 

La journée s’est poursuivie par une invitation à découvrir plusieurs initiatives et projets portés par des jeunes du territoire. Un beau moment de valorisation et un exercice de présentation à Madame la Préfète de Dordogne qui pris le temps pour aller à la rencontre de chacun.

Dès le lendemain, à Périgueux cette fois-ci, une nouvelle présentation de projets de jeunes a eu lieu dans la cour du Centre Information Jeunesse. 

Puis, de nouveau, les participants furent invités à participer à une table ronde autour de la question centrale de ces deux journées: “Comment associer jeunes & élus/décideurs?”. 

Avec la participation de Mélanie Gambino (chercheuse/géographe) et Bertrand Coly (rapporteur au CESE), mais aussi des élus du territoire, les pistes de travail collectives énoncées la veille ont nourri le débat et ont permis d’aller plus loin dans les échanges. A noter l’apport de plusieurs groupes de jeunes à la tribune, dont notamment le projet de lieu de vie pour les jeunes de l’ADEPAPE 24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal